Maintien et restrictions de l’utilisation de la bouillie bordelaise


L’Union Européenne a voté mardi dernier la prolongation pour 7 ans de l’autorisation de l’utilisation du cuivre en agriculture biologique.


La fameuse « Bouillie Bordelaise » reconnaissable a sa couleur bleue, mélange de cuivre et de chaux sera donc encore utilisable à compter du 31/01/2019 malgré les risques pointés par l’Agence européenne pour la sécurité des aliments (Efsa) en particulier en matière de pollution des sols.

Le produit est autorisé en agriculture biologique pour lutter contre les ravages du mildiou. La prolongation décidée mardi abaisse d’environ un tiers le seuil actuellement fixé pour les exploitants bio. Cette limite sera applicable à l’ensemble des exploitations.

En France, le ministre de l’Agriculture Didier Guillaume a souhaité que le pays anticipe et prépare la « diminution » de l’utilisation de sulfate de cuivre dans l’agriculture, notamment biologique. Une feuille de route sera élaborée en concertation avec les acteurs du secteur pour être présentée au comité d’orientation stratégique et de suivi (COS) écophyto du 1er trimestre 2019. L’Efsa est par ailleurs chargée d’élaborer une méthodologie plus appropriée pour l’évaluation des risques pour l’environnement, afin que celle-ci soit disponible pour le prochain renouvellement de l’autorisation.


sans-titre

Publicités